Aménager durablement le territoire

Les Parcs naturels d’Île-de-France sont des « laboratoires d’idées », des territoires d’expérimentation et d’innovation sur l’urbanisme et l’habitat durables.

Vexin français

Partant de six cas concrets sur son territoire, le Parc du Vexin partage son expérience et celles des trois autres Parcs naturels d’Île-de-France dans un guide sur l’urbanisme durable en milieu rural. Comment requalifier une entrée de ville ? Comment associer les habitants à un projet d’extension et de densification de village ? Comment accueillir un parc d’activités tout en préservant l’environnement ? Les témoignages recueillis montrent que les territoires ruraux sont porteurs d’innovations… à partager.

Haute Vallée de Chevreuse

En Haute Vallée de Chevreuse, le milieu associatif aide à l’effort de création de logements. L’association Solidarité Nouvelle pour le Logement (SNL) s’est constituée bailleur pour la réalisation d’une opération de logements-passerelle pour familles ou personnes isolées, en situation précaire. Cette opération de haute qualité environnementale permet la maîtrise des charges locatives, dans des secteurs à très forte pression foncière et en manque de logements sociaux.  

Gâtinais français

Dans la même dynamique que les Parcs du Vexin français et de la Haute Vallée de Chevreuse, le Parc du Gâtinais a lancé, en 2012, le programme BiMBY pour « Build in My Back Yard » soit « construire dans mon jardin ». Cette démarche incite à bâtir sur les terrains déjà urbanisés, en densifiant les quartiers pavillonnaires, à la demande des habitants. Accompagnée par le Parc, la commune de Bouray-sur-Juine expérimente cette nouvelle façon de penser son avenir. Afin de développer davantage ce programme, il a été proposé aux propriétaires intéressés une heure d’entretien avec un architecte avec à la clé un dessin en 3D pour visualiser ce qu’ils imaginaient sur leur terrain.

Oise-Pays de France

Le Parc naturel régional Oise – Pays de France compte sur son territoire de nombreuses fermes remarquables, qui sont un patrimoine identitaire à préserver et à valoriser.

Territoire agricole depuis toujours, le cœur de chaque village était ainsi occupé par plusieurs grandes fermes. Aujourd’hui, ces corps de ferme ne répondent plus aux évolutions des pratiques agricoles. Face à ce constat, le Parc apporte son aide aux propriétaires et aux communes pour donner une nouvelle vie à ces bâtiments avec son fonds « études d’aménagement ». A Montagny-Sainte-Félicité, une étude a été menée sur 5 fermes. Une analyse a été réalisée sur l’état du bâti, la qualité architecturale, la dimension des bâtiments, les capacités d’évolution, la potentialité de restauration et/ou de démolition et/ou d’extension. Suite à cela, un programme d‘aménagements viable a été proposé pour ces 5 ensembles, et plusieurs propositions en lien avec les besoins et projets communaux en matière de logements, d’équipements municipaux, d’activités ont été faites.