Développer les activités et l’emploi local

Les Parcs naturels d’Île-de-France agissent sur leur territoire pour soutenir l’économie locale de manière durable. Les créations d’éco-filières et l’agriculture durable sont soutenues, l’artisanat et le savoir-faire local sont valorisés.

Haute Vallée de Chevreuse

Afin d’encourager les commerçants et les artisans à contribuer à une démarche éco-responsable, le Parc de la Haute Vallée de Chevreuse a mis en place, en partenariat avec Yvelines Tourisme, la Chambre de commerce et d’industrie de Versailles, la Chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines et l’Agence locale de l’Énergie et du climat de Saint-Quentin-en-Yvelines, l’opération Éco-défis.

L’objectif est d’aider les professionnels du tourisme, les commerçants et les artisans à se distinguer par l’excellence de leurs pratiques en termes de développement durable. Ces professionnels ont choisi de relever un minimum de trois défis sur une liste d’actions concrètes portant sur des domaines tels que l’énergie, le traitement des déchets ou l’eau. Il est également question d’encourager l’usage de produits plus respectueux de l’environnement, d’améliorer la prise en compte de la biodiversité, de maîtriser et de réduire ses consommations, d’améliorer la gestion de l’eau et de prévenir les pollutions…

Découvrir les lauréats 2013

Gâtinais français

Le Parc du Gâtinais français soutient l’éco-filière du chanvre. Cette plante répond aux besoins de filières très variées, de la plasturgie au bâtiment. Après une phase d’expérimentations et face à une demande croissante, sept agriculteurs associés ont créé en 2013 l’entreprise Gâtichanvre Île-de-France, qui commercialise notamment la chènevotte et la fibre de chanvre à destination du secteur du bâtiment (isolation, béton chanvre). Leur objectif est à la fois d’étendre la production agricole et de maîtriser la transformation de la plante. À la clé, la création, d’ici à 2015, d’une usine de première transformation (défibrage) sur le territoire du Parc, et, d’ici à 2017, 12 nouvelles embauches.

 

Oise-Pays de France

Le tourisme dans le Parc naturel régional Oise - Pays de France représente un secteur économique important (10% des emplois) avec en particulier des hôtels qui accueillent des séminaires mais aussi des chambres d’hôtes et gîtes de plus en plus nombreux.

Pour répondre à l’objectif de sa charte de « faire du développement durable un facteur de développement économique », le Parc a proposé aux prestataires d’hébergement des diagnostics environnementaux. Une agence spécialisée a réalisé des diagnostics environnementaux de 6 hôtels et, dans le cadre de l’attribution de la marque « Accueil du Parc naturel régional Oise-Pays de France », 10 prestations de gîtes et chambres d’hôtes ont aussi été auditées.

A l’issue de ces diagnostics des mesures simples mais efficaces leur ont été proposées pour engager la gestion de leurs établissements dans une démarche environnementale.

Vexin français

Afin de favoriser l’implantation d’activités sur son territoire, le Parc du Vexin français propose une bourse des locaux professionnels. Cet outil s’adresse aux particuliers, porteurs de projets, entreprises, collectivités ou autres structures disposant ou étant à la recherche d’un local d’activité. Pour cela, il suffit de déposer une offre ou une demande sur le site Internet dédié. Les biens concernés sont aussi bien des locaux commerciaux que des sites de stockage. Cette opération, qui a déjà fait ses preuves dans le Parc de la Haute Vallée de Chevreuse, a pour objectif de dynamiser le territoire et de permettre la création d’activités et d’emplois.


Centre régional de valorisation et d’innovation agricole et alimentaire (Cervia)

Créé en 2007, le Centre régional de valorisation et d’innovation agricole et alimentaire œuvre pour le maintien de l’agriculture francilienne et soutien la pérennisation des entreprises alimentaires sur le territoire.